Des fois il se passe des choses importantes
12.01.12

En retard mais quand même...

Catégorie: Evènements

Ouais je sais cette année je ne vous ai souhaité ni un joyeux noël ni une bonne année. Honte à moi. Prise dans le tourbillon des cadeaux et des préparatifs d'abord, et puis après prise dans une grise humeur - saleté d'hormones - et ben j'ai tout laisé passer, sans rien dire. Alors je me rattrape, en ce moment je fais beaucoup ça, je rate les choses mais je les rattrape. C'est mieux que rien, enfin je crois. Et puis en cette année 2012 où nous entendons déjà parler de fin du monde et où tout est fait pour nous donner l'impression que la vie ne peut être que plus difficile et d'une inextricable fatalité, j'ai choisi au hasard comme je le fais toujours une citation qui finalement tombe très bien.

"Qu'ils sont beaux, sur les montagnes, les pieds du messager qui annonce la paix, du messager de bonnes nouvelles qui annonce le salut et qui dit "Ton Dieu règne."
C'est la voix de tes guetteurs: ils élèvent la voix, ensemble ils poussent des cris de joie, car ils ont vu de leur propres yeux Celui qui revient. Ensemble poussez des cris, des cris de joie, car Lui console son peuple, et Il le rachète."
Livre d'Isaïe, 52.7-10

guetteur by unknown
                                                                      Guetteur by unknown

Excellente année 2012 à tous ceux qui viennent s'égarer sur ces pages de temps à autre, ceux qui sont de passage, ceux qui se sont trompés d'adresse, ceux qui savent très bien où ils sont, ceux qui parlent ici parfois, ceux qui ne disent jamais rien mais qui sont fidèles... à tous je vous souhaite une excellente année 2012!

Posté par Eddie à 23:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


01.01.11

Horizon

Catégorie: Evènements

Très belle et heureuse année à tous ceux qui errent de temps à autres sur ce blog!

"Moi, je suis là, joyeux de ne voir rien plier.
Je dis à tous d'aimer, de lutter, d'oublier,
De n'avoir d'ennemi que l'ennemi."

Victor Hugo, Lettre à une femme

Horizon orangé Reproduction d'art
                         Horizon orangé by Peter Wileman

Posté par Eddie à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

31.12.10

Evènements

Catégorie: Evènements

Pour le réveillon du nouvel an, j'ai une pile de cahiers à corriger - qui n'ont pas vu mon stylo rouge depuis trèèèès longtemps - et une bouteille de cherry coke.

Et le plus drôle, c'est que ça me convient parfaitement.

Bonne année à tous!!!

Posté par Eddie à 23:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25.12.10

Joyeux Noël

Catégorie: Evènements

Un clin d'oeil moderne à la nativité...

Voir la vidéo

Joyeux noël à tous!

Posté par Eddie à 16:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25.12.09

Allez dans la paix du Christ

Catégorie: Evènement

"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix."   Jean, 17:24.

Que le Seigneur soit avec vous, joyeux Noël à tous!

baby_sleeping

Posté par Eddie à 01:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


21.06.09

Kermesse? Où ça?

Catégorie: Evènements

Comment faire pour oublier totalement kermesse, livrets d'évaluation, nouveaux collègues, commandes de fournitures, dernières réunions et ras le bol général?

Réponse: accueillir un petit chiot.

Il a deux mois. C'est un amour. Touille est toute folle. Et moi aussi.

IMG_0320

Et y'a pas à dire, le reste, je m'en fous.

Posté par Eddie à 20:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

16.05.09

Joli mois de Mai

Catégorie: Evènements

Tous les ans au mois de Mai, il m'arrive des trucs sympa. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est MON mois. Et dans un autre petit mois maintenant, il y aura une petite boule de poil de plus à la maison. Et oui. J'ai craqué.

D'abord il y a eu ma maman, qui avait envie d'un chien, qui a commencé à chercher, à parler, de quel chien, de comment, etc... Forcément, moi ça me trottait dans la tête depuis un moment, mais je me disais qu'avec Touille, c'était peut être pas une bonne idée. Alors là de l'entendre parler... ça me démangeait de nouveau.

Sauf que quand maman m'a annoncé que ça y est, elle avait choisi et réservé un chiot, ben là ça a fait plus que me démanger! Et finalement, après avoir entendu mon vétérinaire - enfin non plutôt le vétérinaire de Touille, parce que moi je suis une drôle de bête certes mais je consulte un médecin pour n'humain quand même - et l'avoir entendu me dire qu'un chiot ferait sans doute beaucoup de bien à Touille, ben j'ai craqué.

J'ai d'abord voulu un Cavalier King Charles, mais finalement, les prix m'ont fait reculer. Ce qui est finalement une très bonne chose, car je suis revenue à ma toute première idée, celle qui me taraudait depuis des mois: un Yorkshire. Dès le départ quand j'ai parlé d'avoir un deuxième chien, je pensais à un York. Mais bon. C'est un peu le chien à la mode qu'on voit partout et comme je suis pas une adepte de ce genre de mode façon mouton lobotomisé, j'avais un doute. Sauf que, le York correspondait vraiment à tous les critères nécessaires pour que ça passe avec Touille et ceux pour lesquels je souhaitais prendre un deuxième chien.

Donc va pour le York, et sur ce coup là, je peux dire merci au destin et à maman, puisque c'est par des collègues de son travail que j'ai trouvé mon bonheur: un petit mâle Yorkshire avec un prix raisonnable, né dans une famille sympathique, avec une maman York adorable qui augure bien de la futur mine de mon chiot, un papa d'une taille mini ce qui me va tout à fait et un super contact entre Touille et la maman York lors de ma visite dans la famille qui a achevé de me convaincre que c'était le bon choix. Car, alors que pour des raisons diverses Touille ne s'entend absolument pas avec les grands chiens, cette fois je ne l'ai pas reconnue! Elle a fait copine avec la petite maman, se laisser littéralement marcher dessus, mordiller, tout ça en remuant la queue comme une folle tellement elle était ravie. Pourvu que ce soit la même chose avec le chiot!

Il va quand même me falloir attendre encore un peu, car pour le moment la petite boule de poil n'a qu'un mois. Je pourrais donc la récupérer fin juin, pour commencer mes vacances. C'est parfait! Je vais pouvoir ainsi me consacrer un peu à son éducation, à son intégration auprès de Touille sans la délaisser elle, et je vais pouvoir en profiter pour roder un peu tout ça en vue d'une rentrée sereine à trois en septembre.

Pour le moment, j'essaie de ne pas trop m'emballer, car il peut toujours y avoir un soucis. Tant que le chiot n'est pas rentré ici à la maison avec nous, j'essaie de ne pas trop y penser... ouais tu parles!

Vivement fin juin!

Posté par Eddie à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14.03.09

Dernier Express

Catégorie: Evènements

Merci Monsieur Bashung, merci.

Aucun express ne m'emmènera
Vers la félicité
Aucun tacot n'y accostera
Aucun Concorde n'aura ton envergure
Aucun navire n'y va
Sinon toi

Aucun trolley ne me tiendra
Si haut perché
Aucun vapeur ne me fera fondre
Des escalators au chariot ailé
J'ai tout essayé
J'ai tout essayé

J'ai longé ton corps
Epousé ses méandres
Je me suis emporté
Transporté
Par delà les abysses
Par dessus les vergers
Délaissant les grands axes
J'ai pris la contre-allée
Je me suis emporté
Transporté

Aucun landau ne me laissera
Bouche bée
Aucun Walhalla ne vaut le détour
Aucun astronef ne s'y attarde
Aucun navire n'y va
Sinon toi

J'ai longé ton corps
Epousé ses méandres
Je me suis emporté
Transporté
Par delà les abysses
Par dessus les vergers
Délaissant les grands axes
J'ai pris la contre-allée
Je me suis emporté
Transporté

Aucun express ne m'emmènera vers
la félicité
Aucun tacot n'y accostera
Aucun Concorde n'aura ton envergure
Aucun navire n'y va
Aucun

J'ai longé ton corps
Epousé ses méandres
Je me suis emporté
Transporté
Par delà les abysses
Par dessus les vergers
Délaissant les grands axes
J'ai pris la contre-allée
Je me suis emporté
Transporté

Posté par Eddie à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25.12.08

Joyeux Noël

Catégorie: Evènements

Faire refus - Jean-Pierre Siméon

Dites non
à ce qui entrave
à ce qui rompt
à ce qui use
faites refus

Face au galop
sous la morsure
devant la force qui gronde
soyez l'obstacle

Dévoré par la nuit
Celui qui obéit
à la nuit

En toutes terres
que le cri monte
comme un arbre

dandelion_puff_xl_1
                                              Dandelion by Unknown

Posté par Eddie à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12.07.08

Sans les petites roues

Catégorie: Evènements

Cet après-midi, le fameux petit papier bien plié dans mon porte-feuille au fond de mon sac, j'ai pris la voiture pour la première fois. La première fois toute seule au volant, vraiment maître à bord. Seul maître à bord. Et c'était pas triste.

D'abord le truc à savoir, c'est que j'ai appris à conduire sur une super bagnole toute neuve, bolide moderne qui ronronnait et obéissait au doigt et à l'oeil. Maintenant je conduis la voiture qui appartenait à mon grand-père, qui n'est certes pas une antiquité, mais qui fait son âge, et qui au lieu de ronronner et d'obéir au doigt et à l'oeil préfère râler, crisser, m'oblige à braquer en force et se traîne. Bon je critique pas trop parce que cette titine va me rendre bien service, mais pour le coup, faut s'habituer au changement.

C'est donc un peu crispée - bon d'accord très crispée j'avoue - que je suis partie en virée, direction la petite zone commerciale de notre petit coin de campagne pour acheter des bricoles au magasin de bricolage.

D'abord, il a fallu préparer Touille. Parce que forcément, elle a pas l'habitude de me voir à la place du conducteur, et pour elle, quand nous montons dans une voiture, sa place normale c'est sur mes genoux. Là c'est plus possible. Je lui ai donc installé une couverture à la place du passager, qu'elle comprenne que c'est désormais sa place. Deuxième soucis: elle se borne à vouloir rester debout le nez collé à la fenêtre, et donc dès que je freine, elle s'encastre dans la boite à gant. Si j'avais voulu un chien encastrable, j'aurai pris l'option le jour où je l'ai adopté. La solution, c'est tout bêtement de l'attacher avec la ceinture. Alors bien sûr, je vais avoir l'air maligne à attacher mon chien sur sa petite couverture chaque fois que je vais quelque part, mais en même temps, pas trop le choix si je veux qu'elle reste entière et moi avec!

Une fois toutes les deux bien installées, elle sur sa couverture, moi à mon poste de conduite, nous voilà partie pour l'aventure. Sauf que...

Sauf que je venais à peine de parcourir un ou deux kilomètres que j'ai réalisé que je n'avais pas collé le A sur le pare-brise arrière! Enfer et damnation! Vu comment je conduisais à deux à l'heure en plus, je me suis dit que ça allait être une catastrophe si les autres usagers ne pouvaient pas deviner que j'étais une toute nouvelle conductrice! J'ai donc décidé de faire demi-tour. J'étais sur un petit chemin, et pour pouvoir faire mon demi-tour, j'ai du m'engager dans l'entrée d'un jardin. Sauf que, cette entrée était très en pente, et je me suis retrouvée le nez dans le jardin d'un monsieur visiblement circonspect qui m'a regardé caler trois fois d'affiler avant d'arriver à me sortir de ce guépier et de réussir mon demi-tour. J'ai fait comme si de rien n'était, sauf qu'une fois revenue à la maison, j'avais les jambes qui tremblaient et j'ai bien hésité à repartir!

Finalement je me suis dit que je n'allais pas me dégonfler maintenant! Alors j'ai collé le A et j'y suis retournée. Tout s'est bien passé, si on met à part le fait qu'une voiture de la gendarmerie m'a suivi une bonne partie de mon trajet et que du coup j'étais deux fois plus crispée sur mon siège! Mais j'ai fini par arriver au magasin sans encombre, et même à me garer, après avoir frôler laccident à cause d'une bonne femme qui roulait à contre-sens... sans déconner elle avait eu son permis où celle-là? Je suis descendue de la voiture complètement flappie, un peu sonnée, me demandant si tout le monde autour se rendait compte à quel point je n'étais pas sûre de moi, de mes gestes, à quel point je devais réfléchir à tout ce que je faisais tellement ça n'était pas encore naturel. eJe ne pense pas, les autres s'en fichaient royalement, mais moi j'avais l'impression d'être habillée d'un tutu rose fluo avec des gants de boxe, ou quelque chose comme ça. Du coup, je suis allée droit vers le magasin sans réfléchir, genre tout est normal. Ce n'est qu'une fois rentrée à l'intérieur que j'ai réalisé que je n'étais pas dans le bon magasin. Merde. Je suis ressortie après avoir fait un petit tour, histoire de toujours faire genre tout est normal, et je suis rentrée dans le bon magasin cette fois.

Il m'a fallu très peu de temps pour choisir ce que j'étais venu chercher, mais un temps infini pour me décider à sortir du rayon, à payer, et à retourner à la voiture. Je n'étais plus du tout sûre d'être capable de rentrer chez moi avec cette voiture. Dumoins pas en la conduisant. Je peux la pousser? Pfff arrête, aller du courager. Je me décide, je vais payer. Je suis tellement à côté de la plaque que je donne la mauvaise carte bleue à la caissière. Après avoir tapé mon code, la machine dit: carte périmée. Merde, merde! Elle rigole - la caissière pas la machine hein - je repasse la bonne carte. Impécable. Je me retrouve finalement sur le parking, face à ma voiture. Elle est énorme. Je me sens toute petite. Moi j'ai dix ans, comment je peux conduire ce truc??? Bon je me rassure très vite, je vais rentrer comme je suis venue, y'a pas de raison. surtout qu'en fait j'oublie vite le détail de "je suis morte de peur au volant" parce que je découvre un truc génial: punaise quand on a une voiture et qu'on fait des courses, on a pas besoin de fourrer ses achats dans son sac à dos avant d'enfiler son casque et ses gants! D'abord parce qu'on a pas de sac à dos, on a un joli sac de fille avec des fleurs dessus, ensuite, on a pas besoin de se trimballer avec un gros casque et des gants énormes, et surtout, il suffit d'ouvrir la portière et de poser ses achats sur la banquette!!! Moi je vous le dis, le bonheur tient à pas grand chose.

Je m'assoie donc au volant avec un sourire niais. Je sors du parking un peu plus confiante, mais c'est pas encore ça. Je rentre tranquillement, j'arrive mieux à me concentrer, je fais moins de bêtise qu'à l'aller. Je me retrouve à me garer dans la cour sans même avoir réaliser ce que je viens de faire. Je coupe le contact, je sors la clef. Touille couine pour que je la libère. Je suis épuisée. Mais plutôt fière de moi.

J'ai conduit comme une grande pour la première fois.

Mais là tout de suite je suis pas prête de recommencer!

Posté par Eddie à 00:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]