Catégorie : Poésie

Les yeux enfoncés
J'ai du noir
Au bord des mains

A longueur de tenir
Des tissus trop petits
Trop épais
Ou pas assez

Ce sont les os
Qui finissent par mentirLe mieux

Et les griffures
Le long des couloirs
Vers la lumière
Sans fin

D'un exil puissant
On garde
Les yeux enfoncés
Et du noir
Au bord du corps

Ce qui est en trop
Et qui s'arrache
Si peu

A vouloir sortir

Quand hurler respire
Et que le reste tue
Car dedans c'est petit
Et dehors c'est pire

Imagine
Qu'aucun mot ne dise
A quel point
Tu es loin

Et cette douleur
Qui se plante comme un drapeau

Je la vois

Dans leurs yeux enfoncés

Et le noir
Au bord de leurs mains

picts_1
                                                                                                   Derrière la fenêtre by Unknown